THE SEPTEMBER ISSUE + Vogue Anna Wintour en V.O - Arc Street Journal / En mode art fashion design style music architecture news

THE SEPTEMBER ISSUE + Vogue Anna Wintour en V.O

by lord usti September 11 2009, 19:43 FASHION - WOMENSWEAR


"The September issue", la rédactrice en chef de Vogue Anna Wintour en V.O

Avec "Le diable s'habille en Prada", titre d'un livre puis d'un film à succès, le public avait fait connaissance avec un personnage inspiré d'Anna Wintour, la très puissante rédactrice en chef du Vogue américain. Dans "The September issue", ils auront l'original.

Ce documentaire signé R.J. Cutler, qui sort dans une cinquantaine de salles en France mercredi, suit la fabrication plusieurs mois à l'avance de l'édition de septembre 2007 du magazine de mode américain, numéro de 840 pages dont 727 de publicité, sous l'égide de cette femme de poigne, qui lève un coin du voile sur son intimité.

Visage fin apparent sous une coupe au carré stricte, yeux souvent cachés derrière des lunettes noires, silhouette fragile, Anna Wintour ne ressemble pas à son physique: elle est non seulement la patronne incontestée du Vogue américain mais elle dicte aussi les tendances au monde de la mode.

Pendant huit mois, les caméras de Cutler, auteur de nombreux documentaires sur la politique américaine notamment, ont suivi Anna Wintour dans son activité quotidienne, général d'une armée qui n'a d'autre choix que de lui obéir, de la stagiaire à la directrice de la création, Grace Coddington, anglaise comme elle et à son poste, comme Wintour, depuis une vingtaine d'années.

Passée la porte du journal, cette puissance ne s'arrête pas, et c'est là au final surtout l'intérêt de "September issue".

A Paris ou ailleurs, on s'incline devant elle, couturiers stars compris. Karl Lagerfeld chez Chanel lui présente une veste baptisée... "Anna", Jean Paul Gaultier se fait timide.

Le malaise devient palpable chez Yves Saint Laurent quand le directeur artistique Stefano Pilati peine à fournir des explications sur sa collection et son choix d'absence de couleurs.

A New York, le patron des chaînes de magasins de luxe Neiman Marcus écoute avec attention la liste des créateurs que le magazine va soutenir la prochaine saison, autrement dit ceux qu'il devra mettre en valeur.

Position unique dans la planète mode, Wintour est un porte-drapeau de l'industrie américaine, des instances professionnelles aux dîners caritatifs contre le sida. Elle a créé un prix pour les jeunes créateurs américains. Encore une fois, le film démontre que ceux qu'elle pousse trouvent des contrats.

Le documentaire prend une tournure beaucoup plus personnelle quand la grande prêtresse de la mode parle de son père, journaliste reconnu en Grande-Bretagne qui a décidé de son métier et de son journal, et personnalité incapable de montrer ses sentiments.

 

SOURCE © 2009 AFP

Go to top